Co-développement : définition et bénéfices de cette approche de formation

Le co-développement est un concept novateur qui se traduit comme une approche de formation. Elle présente plusieurs avantages, et s’avère très facile à mettre en œuvre. Vous pourrez découvrir dans la suite l’essentiel à savoir au sujet de cette nouvelle technique de formation.

Co-développement : définition & périmètre 

Le co-développement est une notion qui peut avoir plusieurs définitions. On peut la définir comme une approche de développement professionnel, qui permet de réunir un groupe de personnes évoluant dans le même domaine d’expertise, afin qu’elles puissent s’entraider. C’est une technique de formation qui se base avant tout sur les échanges entre les participants.

Une autre définition du co-développement le désigne comme un processus rigoureux ou une méthode. Il aurait pour objectif de soutenir l’échange de savoirs pratiques, afin de parvenir à une amélioration des pratiques ou des compétences dans un domaine professionnel bien défini. Cette approche de formation est donc centrée sur les interactions entre les membres d’un groupe.

En d’autres termes, le co-développement vous invite à vous rapprocher de personnes ayant les mêmes problématiques professionnelles que vous, afin de trouver ensemble des solutions pour vous améliorer. C’est votre intelligence collective qui est mise à contribution, pour trouver des solutions efficaces à chaque situation délicate qui se présente.

Histoire du co-développement : un concept né dans les années 1990

Par ailleurs, il faut savoir que le co-développement n’est pas vraiment une approche très récente, puisqu’il a été développé depuis plusieurs décennies. En effet, cette technique de formation a été créée dans les années 1990 par deux québécois : Claude Champagne et Adrien Payette.

Pour la petite histoire, Adrien Payette était professeur à Montréal, plus précisément à l’École Nationale d’Administration Publique. Il a commencé à utiliser l’approche du co-développement pour aider ses étudiants à résoudre leurs différentes problématiques.

De son côté, Claude Champagne était un professionnel intervenant dans un hôpital du réseau de la santé et des services sociaux au Québec. Il était chargé de la formation et du développement organisationnel, ce qui lui a donné l’occasion d’appliquer le co-développement au sein de l’hôpital. Il l’a ensuite fait découvrir aux collègues de son réseau professionnel.

C’est ainsi que peu à peu, le co-développement et ses différents principes ont intéressé de nombreux professionnels à travers le monde. Aujourd’hui dans les entreprises, des ateliers sont organisés pour aider les travailleurs à échanger sur leur vie professionnelle et à trouver ensemble des solutions à leurs différentes problématiques.

Quels sont les objectifs et les avantages du co-développement ?

Les objectifs du co-développement peuvent varier en fonction de chaque entreprise. Cependant, de manière générale, cette pratique vise à utiliser l’intelligence collective à bon escient. Elle vise à vous inciter à réfléchir en groupe, pour résoudre des problématiques vécues et actuelles, et améliorer ainsi vos capacités et compétences. En dehors de son principal objectif, cette technique peut aussi vous apporter de nombreux bénéfices tels que :

  • Améliorer les pratiques professionnelles des équipes au sein d’une entreprise
  • Accompagner une réorganisation ou la gestion d’un changement interne de l’entreprise
  • Anticiper et gérer les risques psychologiques et sociaux liés à des modifications dans l’entreprise
  • Améliorer l’efficacité de l’organisation, etc.

Quels sont les sujets traités lors d’un atelier de co-développement ?

Le périmètre d’action du co-développement est plutôt vaste, car il peut s’appliquer à plusieurs sujets importants au sein d’une entreprise ou d’une organisation. En effet, lors d’une séance ou d’un atelier de co-développement, on peut être amené à traiter de différents sujets. Ce sont généralement des sujets pour lesquels il n’y a pas de réponses binaires.

Pour illustrer cela, choisissons par exemple un atelier de co-développement organisé dans un milieu médical. Discuter sur la composition d’un médicament n’est pas un sujet à aborder dans le cadre d’une communication de co-développement. Par contre, il est possible de s’entretenir sur un sujet comme l’annonce du décès d’un patient à sa famille.

Si vous travaillez plutôt dans un domaine comme le management, quel que soit le secteur d’activité, vous pourrez utiliser un atelier de co-développement pour débattre de sujets comme :

  • Comment motiver un collaborateur qui n’a pas obtenu l’augmentation salariale souhaitée ?
  • Comment annoncer à un collaborateur la fin de sa période d’essai, etc.

Comment mettre en application le co-développement ?

Pour mettre en application le co-développement et s’en servir comme méthode d’accompagnement en entreprise, il faut connaître quelques règles simples. Déjà vous devez connaître les différentes étapes du processus. Vous devez aussi savoir quels sont les acteurs indispensables lors d’un tel atelier, et apprendre comment les choisir.

Atelier de co-développement : les étapes clés

Comme vous pouvez vous en douter, un atelier de co-développement se déroule en plusieurs étapes essentielles. Pour vous aider à avoir une idée de ce dont il s’agit, voici chronologie de ces différentes étapes :

  • L’explication des problématiques

Le co-développement est une technique portée avant tout sur le collectif. Pour cela, au début de chaque atelier, tous les participants ou membres du groupe ont la possibilité d’exprimer leur problématique. Chacun parle de sa situation actuelle et les autres doivent l’écouter.

  • Le vote du groupe

Après l’écoute des différentes problématiques, chacun réalise une évaluation à son niveau pour décider du sujet à aborder. C’est ainsi qu’on procède à un vote pour savoir quelle problématique doit être à l’ordre du jour. Il n’y a pas de leader ou une personne qui prend les décisions de manière unilatérale. Même l’animateur n’a pas ce pouvoir.

  • Le client reformule son besoin

Le client, ou le membre du groupe dont le sujet est mis à l’honneur, reformule clairement sa problématique pour permettre à chacun de mieux la comprendre.

  • Les questions des consultants

Pour mieux clarifier le sujet, les consultants posent des questions au client. Cela leur permet de vraiment s’approprier la problématique avant de se prononcer.

  • Le client donne le conteste

A ce niveau, le client précise le contexte ou la situation dans laquelle il se retrouve. Il donne plus de détails, toujours pour aider les consultants à mieux comprendre.

  • Les conseils, les solutions, les partages d’expérience

Ici c’est le moment tant attendu, où le client peut recevoir des conseils de la part des consultants. Ces derniers partagent leurs expériences, et dans tout cet ensemble le client trouve la réponse à sa préoccupation.

  • La conclusion

Pour finir, le client rédige un plan d’action qu’il s’engage à mettre en œuvre. Les consultants quant à eux doivent noter les points essentiels qu’ils ont pu retenir.

Equipe de co-développement : quels acteurs et quels objectifs ?

Au sein d’une équipe de co-développement, il est indispensable de retrouver trois principaux acteurs. Il s’agit des personnes qui entreront en action lors de la séance et dont l’intervention est nécessaire pour le bon déroulement de l’atelier. Le tout premier est l’animateur.

L’animateur est sans doute la personne la plus importante lors d’un atelier de co-développement. C’est lui qui se charge de guider les échanges et de garantir le bon déroulement de la rencontre. Son premier rôle consiste à préparer la séance. Pour ce faire, il doit guider le client ou la personne aidée. Il l’aide à établir ses priorités en fonction de l’urgence de la problématique à traiter.

Ensuite, pendant la séance, l’animateur doit aussi jouer un grand rôle. Il doit rester attentif à tout ce qui est dit, et à tous les sous-entendus. C’est à lui que revient la responsabilité de poser les bonnes questions, des questions ouvertes et précises qui aideront à faire la lumière sur toutes les zones d’ombre. Il veille aussi à l’ordre dans le groupe, ainsi qu’au respect du thème ou de la problématique à l’ordre du jour. Ainsi, pour remplir sa mission, il doit avoir des qualités et des compétences spécifiques telles que :

  • L’écoute
  • L’empathie
  • La discrétion
  • Le respect des autres
  • La rigueur, etc.

En dehors de l’animateur, le deuxième acteur important qui intervient lors d’un atelier de co-développement, c’est le client. Comme nous l’avons mentionné plus tôt, il s’agit tout simplement de la personne aidée, de celui dont la problématique est portée à l’ordre du jour. Il faut savoir à ce sujet que lors d’un atelier de co-développement, une seule problématique peut être traitée. Le groupe choisit donc la problématique au début de la séance, et c’est la personne qui la soumet qui est appelé le client.

Enfin, les derniers intervenants lors d’un atelier de co-développement sont les consultants. Ce sont tous les autres membres du groupe, les personnes amenées à réfléchir et à donner leurs idées pour trouver des solutions à la problématique du client. Ils sont également indispensables, car sans les consultants, il n’y aurait pas d’intelligence à mettre en commun.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.